Geopricing dans Odoo (1) : définition de zones de commercialisation par marque

Certains acteurs e-commerce proposent des produits de différentes marques et les commercialisent à l’échelle internationale. En tant qu’intégrateur Odoo, XCG a mis au point un module de geopricing permettant de découper le monde en différentes zones géographiques pour chaque marque et de fixer des prix par zone. Ce module a été présenté dans un précédent article. Dans cette série d’articles complémentaires, nous allons aborder les différentes étapes de manière plus détaillée. Le fonctionnement décrit sera celui de la solution mise en place pour l’un de nos clients, qui détient une boutique en ligne multimarque dédiée aux articles de luxe. XCG peut paramétrer le module différemment et effectuer des modifications au niveau du code afin de l’adapter aux besoins des diverses sociétés.

Dans ce premier article, nous allons nous pencher sur la création des zones de commercialisation pour chaque marque.
 

Création d’une partition par marque

Avec product_geo_pricing, il est possible de préciser les régions du monde au sein desquelles on veut commercialiser les produits d’une marque en créant une partition. Cette action s’effectue à partir du module « Ventes », menu « Geo-pricing », rubrique « Partitions ». Une même partition couvre une ou plusieurs zones géographiques. Par exemple, vous pouvez créer une partition regroupant deux zones géographiques intitulées « Europe » et « Asie » si vous ciblez ces deux continents pour la commercialisation de votre marque. Dans le cas où vous projetez de fixer le prix de chacun des produits de la marque en fonction des zones, il est nécessaire de laisser la case « Fixed Price » décochée.

Partition Europe et Asie

Pour chaque zone géographique que vous créez dans le cadre d’une partition rattachée à une marque, il faut renseigner une devise de référence ainsi que les pays où sera commercialisée la marque. Les tarifs fixés dans cette monnaie de référence seront convertis dans la devise de règlement utilisée par l’internaute. Prenons par exemple une marque pour laquelle on a défini une zone « Europe » ayant l’euro comme monnaie de référence et qui inclurait la Grande-Bretagne. Si l’internaute règle en livres sterling (GBP), le site e-commerce affichera les prix en livres sterling après une conversion depuis l’euro. Nous évoquerons dans un prochain article la manière dont est gérée la conversion lorsque la devise de référence est autre que l’euro.

À noter que plusieurs marques différentes peuvent être vendues dans un même pays. Un découpage spécifique est effectué pour chacune. Il se peut alors que le pays soit inclus dans des zones géographiques disposant de devises de référence différentes. Cela ne constitue pas un problème étant donné que les prix seront de toute façon convertis dans la devise de règlement utilisée par l’internaute.

À l’inverse, un e-marchand peut souhaiter pratiquer des prix différents entre deux régions tout en les exprimant dans la même devise. Il lui suffit de créer deux zones distinctes. Par exemple, si vous planifiez de commercialiser les produits d’une marque à un prix moins élevé en Espagne que dans le reste de l’Europe, vous pouvez créer une zone « Europe » listant tous les pays partageant les mêmes tarifs et une zone « Espagne » ne contenant que ce pays disposant de prix réduits.
 

Possibilité d’attribuer une devise de règlement à chaque pays

Avant de créer une partition pour chacune des marques qu’il commercialise, l’e-marchand détenant le site e-commerce peut, selon sa stratégie commerciale, attribuer une devise de règlement à chaque pays à l’échelle du site ou laisser le choix de la monnaie aux internautes.

Pour chacun des pays, il est nécessaire que la totalité du site e-commerce affiche les prix dans une seule devise afin qu’un panier unique par client puisse être constitué. En effet, on ne pourrait pas additionner des euros et des yens, par exemple. Dans le cas de la boutique en ligne multimarque de notre client, la devise de règlement est déterminée par l’e-commerçant et ne correspond pas nécessairement à la monnaie locale du pays. Afin d’avoir une chance de réaliser des ventes dans le pays, l’e-marchand a sélectionné une monnaie dans laquelle les résidents du pays étaient susceptibles de régler.

L’attribution d’une devise de règlement à un pays s’effectue depuis la partie configuration du module « Ventes », rubrique « Carnet d’adresses », sous-rubrique « Localisation », menu « Pays ». Ensuite, il suffit de sélectionner le pays auquel attribuer une devise de règlement et d’appliquer la vue « Formulaire ».

Attribution d'une devise de règlement

Dans l’exemple ci-dessus, les prix affichés sur le site web seront exprimés en euros pour les internautes français, qui effectueront leurs transactions dans cette même devise. Il est également possible de définir un format d’adresse pour ce pays.
 

Ajout de pays à une zone géographique

Après avoir créé une partition incluant une ou plusieurs zones géographiques, il est nécessaire d’ajouter des pays dans chacune de ces zones. Pour ce faire, vous pouvez taper leur nom dans la barre de recherche du wizard qui s’affichera ou bien vous appuyer sur les différents filtres, notamment « Code du pays », « Devise »... (Les codes pays ont été définis par la norme internationale ISO 3166. Elle permet d’attribuer un code internationalement reconnu à chaque pays. Par exemple, « FR » s’utilise pour désigner la France).

Pour ajouter des pays dans la zone « Europe » précédemment créée, on peut effectuer une recherche avancée en choisissant le filtre « Devise » associé à la condition « est égal à » et la valeur « EUR ». Cela permet de ne conserver que les pays dont la devise locale est l’euro.

Ajout de pays dans la zone Euro

Ensuite, il suffit de sélectionner les pays à ajouter dans la zone « Europe ».

Liste des pays de la zone géographique

Lors de l’ajout d’un pays, on peut visualiser sa « position fiscale ». Elle correspond au taux de TVA applicable dans ce pays. La création de positions fiscales s’effectue à partir du module « Comptabilité », rubrique « Taxes », menu « Positions fiscales ». Après avoir enregistré une position fiscale, il est possible de l’attribuer à un pays dans le module « Ventes », rubrique « Configuration », menu « Fiscal Positions per Country ».
 

Attribution d’une partition à une marque

Le rattachement d’une partition à une marque s’effectue depuis la rubrique « Gestion des marques », située dans le menu « Articles ». (Cette rubrique apparaît suite à l’installation du module product_brand proposé par l’OCA (Odoo Community Association)). Il est compatible avec les versions 6.1, 7, 8, 9 et 10 d’Odoo). Depuis la fiche marque, on autorise le geopricing et on choisit la partition dans la liste déroulante.

Attribution d'une partition à une marque

Le champ « Partenaire » indique le nom de la société qui détient la marque. Le champ « slug » constitue la fin de l’url descriptive sur le site e-commerce. Utile au référencement naturel, il se complète automatiquement lors de la création de la marque.

Une fois la partition appliquée à une marque, elle apparaît sur la fiche des produits de cette marque, dans le champ « Geopartition » de l’onglet « Information ».

Fiche produit avec champ partition géographique

Ce champ permet de visualiser à quelle partition est rattaché l’article. Il est automatiquement renseigné lorsque la marque dont il dépend est associée à une partition. Dans cet exemple, le produit sera commercialisé dans les zones géographiques de la partition « Europe & Asie ».
 

Le module Odoo « geopricing » permet aux sites e-commerce multimarques vendant leurs produits dans le monde entier de définir plusieurs zones de commercialisation pour chacune des marques vendues et d’y appliquer des prix différents. Après avoir rattaché une marque à une partition, l’e-commerçant pourra fixer le prix de chacun des produits en fonction des zones géographiques avant de préparer la synchronisation avec la boutique en ligne. Nous détaillerons la marche à suivre dans de prochains articles.
 

N.B. : Odoo et le module geopricing étant entièrement personnalisables, l’ensemble des champs peuvent bien entendu être traduits.

Crédit image clavier : Pixabay